#Pédophilie Qu’attendons-nous pour agir ?

#Pédophilie Qu’attendons-nous pour agir ?

La tentative de viol sur une fillette de 9 ans sur une plage à Alger, fin juin, a suscité l’émoi. Tout autant que la passivité des autorités à agir contre ces cas de pédophilie. Tribune.

Violeur pédophile, violeur d’enfant, pédo-criminel… Quelle est la terminologie exacte pour désigner celui qui commet l’horreur ? Existe-t-il des mots assez durs et justes pour décrire l’immondice, pour dire la monstruosité ?

Drapeau rouge sur les plages algériennes

La saison estivale est à peine entamée que commencent déjà les récits écœurants de viols d’enfants sur les plages algériennes. Une tentative de viol sur une fillette de 9 ans à la plage El bahdja de Ain Benian, sur la côte ouest d’Alger. Le viol d’une fillette de 6 ans à la Madrague. Et ceci en l’espace de deux jours seulement.

Laxisme

Si le violeur de la Madrague a été arrêté par les forces de l’ordre, l’auteur de la tentative de viol reste impuni et en liberté. Fallait-il que la petite Racha soit violée pour de bon pour être prise au sérieux ? Le laxisme des services de sécurité présents sur le lieu des faits en témoigne. La protection civile laisse le violeur s’échapper en affirmant que ce n’est pas leur rôle d’arrêter l’individu.

Une fois arrivée au poste de gendarmerie, on demande à la maman de Racha pourquoi elle s’est rendue à la plage sans son mari. Question révoltante et profondément misogyne qui, honteusement, vise à renvoyer la faute sur la femme au lieu de s’efforcer d’identifier l’agresseur. Par la suite, les gendarmes ont tenté de banaliser la situation en affirmant que la petite avait l’air d’aller bien. En effet, inutile de s’affoler monsieur le gendarme, il ne s’agit ici que d’une tentative de viol sur mineur…

Le traumatisme d’un enfant victime de pédophilie ne s’estompe pas avec le temps.

Traumatisme

Pourtant, l’homme en question n’en était pas à ses premiers attouchements sexuels pédophiles de la journée. Trois autres enfants se sont précipités vers la maman de Racha pour affirmer qu’il leur avait demandé de « passer entre ses jambes » et qu’il les avait alors  touché. Les mères de ses enfants n’ont malheureusement pas appuyé la plainte de la maman de Racha.

Sont-elles seulement au courant des conséquences psychotraumatiques occasionnées par de telles violences sexuelles sur leur enfant ? Le traumatisme d’avoir été victime de pédophilie ne s’estompe pas avec le temps. Il a des répercussions tout au long de la vie d’une victime de pédophilie. Crises d’angoisse, dépression, scolarité perturbée, interactions sociales et familiales difficiles, troubles du sommeil et de l’alimentation… sont autant de maux dont peuvent souffrir les enfants victimes de pédophilie, même lorsqu’ils atteignent l’âge adulte. Fermer les yeux et prétendre que rien ne s’est passé revient à laisser un violeur en liberté et par conséquent à condamner d’autres enfants au même sort.

Pour prévenir ce genre de cas, encore faut-il en connaître l’origine. Alors, à qui la faute ? Aux drogues ingurgitées, au manque d’éducation et de sensibilisation, à la banalisation de la violence ? Il y a toujours ceux qui tentent de noyer le poisson, en disant que l’Algérie n’est pas le seul pays au monde toucher par ce fléau.

Mais une telle réflexion ne résoudra pas la question de la pédophilie dans notre société. Elle n’aidera pas non plus à lutter contre l’augmentation de la violence contre les enfants.Il n’y a qu’à voir la multiplication des enlèvements, agressions et assassinats de mineurs ces dernières années pour comprendre que nos enfants ne sont pas tout à fait en sécurité.

Besma A.

Lire aussi :

Les plages, un enfer pour certaines algériennes

Se baigner en Algérie, mon très cher loisir

Facebook Comments

You May Also Like

Leave a Reply

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer