Pourquoi tu dois participer à FAM, le programme de Sciences Po

Pourquoi tu dois participer à FAM, le programme de Sciences Po

Sciences Po Paris lance un appel à candidatures pour le programme Femmes d’Avenir en Méditerranée (FAM). Une sorte de masterclass internationale qui aide les femmes méditerranéennes impliquées dans la défense de l’égalité entre les sexes. 

Tu as fait de la parité ton combat ? Ton parcours professionnel est imprégné de la défense des droits de la femme algérienne ? Alors tu es peut-être une future Femme d’Avenir en Méditerranée qui représentera l’Algérie. Chaque année Sciences Po organise FAM pour repérer et aider les femmes du pourtour méditerranéen à mener à bien leurs projets. FAM “vise à accompagner ces femmes dans leur parcours professionnel, favoriser la diffusion des principes de l’égalité entre les hommes et les femmes, et à développer un réseau euro-méditerranéen sur cette thématique”, peut-on lire sur le site internet de Sciences Po.

Les candidatures sont ouvertes jusqu’à mars 2017. A l’issue de la sélection, 22 femmes de la Méditerranée seront sélectionnées pour passer 10 jours en mai entre Paris, Bruxelles et/ou Strasbourg à défendre l’égalité des sexes. Les Algériennes ont toutes leurs chances ! Alors pourquoi ne pas tenter ta chance ?

Faiza Cherfi a participé au programme FAM en 2016. Faiza est consultante pour l’ONG Comité International pour le Développement des Peuples en Algérie. Elle a beaucoup travaillé sur les questions de genre, mais aussi sur les violences faites aux femmes. L’expérience FAM a été très enrichissante pour Faiza qui conseille de tenter sa chance à ce programme international. “Plusieurs raisons m’ont poussées à participer à ce programme, c’est tout d’abord un gage de sérieux lorsque l’on voit qui organise ce programme. Il y a une grande qualité dans les modules proposés, et dans le programme de recherche proposé par les chercheurs PRESAGE : programme de recherche et d’enseignement sur le genre”, explique Faiza à Inty. 

FAM solidaire

Au-delà de la réflexion autour du genre, ce type d’initiative permet de mettre en réseau les femmes de la Méditerranée. “C’était l’opportunité de rencontrer des femmes de ma région, d’échanger ensemble. Le gros point fort, possibilité de rencontrer des gens de terrain, et de nombreuses personnalités comme des acteurs culturels, des politiques, des entreprises qui mettent en place des programmes pour améliorer l’égalité entre les genres”, estime Faiza

Une rencontre qui a permis de faire des constats, de récolter des informations. “On s’est rendu compte que la misogynie dans tous les domaines. Ensemble on a pu évoquer nos particularités”, se souvient Faiza. 

Changement

C’est pourquoi FAM retient des femmes entre 25 et 35 ans qui sont “actrices du changement”. Que ce soit dans le milieu entrepreneurial, artistique, de l’éducation ou associatif. L’essentiel est de promouvoir l’égalité femmes-hommes dans notre région.

C’est en tout cas le sentiment qu’a eu Faiza Cherfi. A l’issue de l’édition 2015 de Femme d’Avenir en Méditerranée, les participantes ont même pris l’initiative de monter un réseau méditerranéen comprenant l’Algérie, le Maroc, la Tunisie, le Liban, l’Egypte et la Turquie. “L’idée était de permettre l’accès à l’information liée à l’égalité des genres dans nos pays, de mettre en commun nos données”, explique Faiza. Se souder à travers la Méditerranée pour peut-être faire évoluer la place de la femme dans tous ces pays. 

Pour candidater rends-toi sur le site de FAM

Amina Boumazza

Facebook Comments

You May Also Like

Leave a Reply

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer