J’ai testé. Trouver mon futur mari sur le site de rencontre algérien Diridarek.com

J’ai testé. Trouver mon futur mari sur le site de rencontre algérien Diridarek.com

Lancé il y a quatre ans, le site de rencontre algérien Diridarek.com est bien connu chez les célibataires. Que vaut vraiment ce site, qui revendique plus de 17 000 inscrits ? Notre rédactrice a tenté l’expérience.

J’aimerais trouver l’amour. Mais entre mon caractère très introverti, mon cercle d’amis très sélect, mon travail très prenant et mes loisirs, disons que mon quotidien ne m’offre pas la chance de faire de nouvelles rencontres amoureuses. Du moins dans la vie réelle. Je me suis dit que j’aurais plus de chance dans ma vie virtuelle, sur les réseaux sociaux. C’est grâce à des amis qui commentent souvent ce qui se passe sur le site de rencontre et la page Facebook Diridarek.com que je me suis intéressée à ce phénomène typiquement DZ.

Diridarek.com, c’est quoi ?

C’est un site web algérien créé en avril 2014 dans le but de rassembler hommes et femmes célibataires pour des rencontres de qualité. Sur Diredarek.com, on cherche « du sérieux », on vise le mariage. Il suffit de créer un compte pour entrer en relation avec un futur mari. Mais les abonnés de ce site de rencontre préfèrent le plus souvent poster leur annonce sur la page Facebook, qui compte plus de 120 000 followers.

C’est fait pour qui ?

A priori tous les célibataires algériens. Tu peux soit t’inscrire sur le site en ligne soit sur la page Facebook. Sur celle-ci, tu dois contacter les administrateurs de la page via ton vrai compte Facebook (les faux comptes ne sont pas retenus). Ces derniers vérifient d’abord ton identité et décident de la validation de ton annonce.

Quel genre de personnes sont sur Diridarek.com ?

On trouve des annonces de toutes sortes. Les utilisateurs de ce site de rencontre algérien sont de tout âge, de tout genre et de toute catégorie sociale. Les profils sont variés, on croise du monogame comme du polygame (loin de moi l’idée de promouvoir la polygamie). Les membres exercent toutes professions : ça va du pilote, au steward, du médecin à l’infirmier, de l’ingénieur au plombier, du professeur d’université à l’étudiant.

Diridarek.com, c’est du sérieux ?

Etant donné la diversité des profils et le nombre important d’adhérents sur le site de rencontre et la page, Diridarek.com pourrait être un moyen efficace de trouver un mari en ligne. Et ce d’autant plus que la page est très animée. Les célibataires en quête d’amour s’interpellent, se sondent et débattent en plus de poster leur annonce.

Mais la majorité des abonnés veulent plus se divertir et plaisanter que trouver leur moitié. Sur les annonces des internautes, tu peux lire beaucoup de sarcasme, du deuxième degré, des préjugés. Parfois, les discussions dérapent. On peut lire des commentaires très virulents ou des propos déplacés qui n’ont souvent rien à voir avec l’annonce.

Le plus gênant est le manque de tolérance qui caractérise cette page. Les annonces sont souvent semblables, les critères similaires : « homme pieux », « fille sérieuse »…

Les attentes reflètent un certain manque d’ouverture. Il n’est pas rare de tomber sur une annonce qui demande explicitement que la personne soit originaire de la même wilaya ou exerce un métier dans un secteur spécifique.

L’âge compte beaucoup aussi. Rare sont les célibataires qui acceptent d’être mis en contact avec un potentiel candidat âgé de plus de 30 ans.

Et il y a aussi ceux qui se perdent un peu dans leurs attentes quitte à se contredire.

L’espace liberté est clairement à revoir sur cette page. Si tu t’aventures à te présenter comme « une femme non voilée qui ne compte pas se voiler », tu risques de récolter plus de leçons de morale que de demandes en mariage. Tu seras aussi ciblée par les insultes si tu précises que tu souhaites rencontrer un « homme ouvert d’esprit ».

C’est en tout cas ce qu’il m’est arrivé. Mon annonce ressemblait à cela : »J’ai 28 ans et je cherche un homme grand, instruit, bilingue, qui aime lire, cuisiner et voyager ». La plupart des commentaires que j’ai reçue était moqueur, dédaigneux voire insultant. J’ai même eu droit à des ricanements à cause de mon âge : « 28 ans et toujours pas mariée, espèce de vielle fille ! Revois tes critères de sélection car ainsi tu n’y iras nulle part et tu resteras un fardeau pour ton père ».

En fin de compte, Diridarek.com est plus un espace de divertissement qu’un lieu de rencontre amoureuse virtuel. Les abonnés l’utilisent plus comme passe temps et le reconnaissent eux-mêmes dans leurs commentaires. Peu croit pouvoir rencontrer leur mari ou épouse par ce biais. Et ils ont raison. Le site revendique être à l’origine d’une dizaine de mariages. C’est peu en quatre ans. Je reste donc sceptique et continue de chercher ma moitié.

Amina F.

Lire aussi :

Test. Es-tu prête à te mettre en couple ?

Test. Quel type d’homme t’attires le plus ?

J’ai testé. Où trouver l’amour sur Internet ?

J’ai testé. Trouver l’amour sur Tinder 

Les Algériennes accro aux chroniques amoureuses sur le web

Facebook Comments

You May Also Like

Leave a Reply

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer