J’ai testé. Tik Tok, l’application la plus téléchargée au monde

J’ai testé. Tik Tok, l’application la plus téléchargée au monde

Le phénomène Tik Tok n’a pas épargné l’Algérie. Depuis quelques mois, des milliers d’internautes algériens en sont devenus accro. Notre rédactrice a testé cette application de play-back. Récit.

Ces derniers temps, je n’arrêtais pas de tomber sur des vidéos « Tik Tok ». Elles étaient partout, que ce soit sur Instagram, Twitter ou Facebook. Un tel engouement lui a d’ailleurs valu le titre d' »application vedette de l’année 2018″. Elle est même considérée comme l’application la plus téléchargée au monde.

Mon entourage s’est lui aussi laissé séduire par Tik Tok. Mes amies, ma famille l’utilisent quasi quotidiennement. Il y a même quelques personnalités algériennes connues qui l’ont adoptée. Parmi elles : Soolking, Anes Tina, et Rym Rezig alias « Rym la star ». Une chose est sûre, le phénomène Tik Tok a « contaminé » les jeunes en Algérie. Pour comprendre le succès de cette application, j’ai décidé de m’y mettre à mon tour.

Tik Tok, une application de karaoké

Tik Tok est une application de play-back chinoise. En Chine, ses utilisateurs lui donnent le nom de « Douyin ». Cette application mobile, qui permet de créer des vidéos musicales à l’aide de son smartphone, a récemment fusionné avec l’autre application phénomène Musical.ly.

Comment ça marche ? Face à la caméra, on peut réaliser des clips vidéos de quelques seconde en chantant en play-back ou en dansant. Tik Tok fonctionne comme un réseau social. Une fois postées, les courtes vidéos s’affichent sur ton fil d’accueil. Et tu peux ainsi recueillir des « likes » et des abonnés sur ton compte.

Après avoir trouvé l’application sur Play store, je l’ai installée sur mon smartphone. Dès que je l’ai ouverte, je suis tombée sur une interface affichant une fille qui fait du lip sync sur une chanson de raï. On remarque alors que l’application nous dirige d’abord vers des vidéos postées par des utilisateurs de notre pays.

Et un réseau social

L’image est quadrillée d’icônes. Ainsi, à droite de l’écran, on aperçoit les icônes qui servent à s’abonner, liker, commenter ou partager. Tout en bas, une loupe permet de faire une recherche par profil ou par hashtag.

Avant toute chose, je devais m’inscrire. J’ai ainsi cliqué sur « Plus » et j’ai été redirigée vers une interface pour me connecter. J’avais le choix de créer un profil sur Tik Tok à partir de mon compte Instagram, Facebook, Twitter ou Google. J’ai opté pour Facebook. Me voilà active sur Tik Tok ! Jusque-là tout me paraît facile. Maintenant place à la création de vidéo.

Première étape : Je dois cliquer à nouveau sur « Plus ». Après sur « Autoriser l’accès à la caméra », « OK » et « Autoriser l’accès au microphone ». Deuxième étape : je dois appuyer sur « Musique » pour ajouter la chanson que je souhaite insérer dans ma vidéo. J’avais le choix entre mes sons et ceux proposés par Tik Tok.

tik tok application algérie
L’application Tik Tok connaît un succès impressionnant en Algérie depuis cet été.

Pour ce premier essai, j’ai choisi une chanson de ma playlist : « Respect » d’Aretha Franklin. Avant de lancer l’enregistrement, il faut choisir le morceau de la chanson sur lequel on va se produire. Ainsi, on clique sur l’icône « Play » et là une fenêtre s’ouvre où je dois sélectionner 15 seconde de la chanson. Ensuite, on appuie sur « Confirmer l’utilisation et commencer à filmer ». Action !

A ce moment-là, trois choix s’offrent à nous : prendre une photo, appuyer sur prise de vue et appuyer longuement dessus. L’application nous propose également différentes options de tournage (ralenti, accélération, retardateur, flash, avec ou sans musique). Je décide de tester le ralenti. La musique s’enclenche alors mais elle joue au ralenti. Je dois suivre avec mes lèvres le rythme. Le résultat est surprenant !

Dernière étape : je peux écrire une description à propos de la vidéo, associer un hashtag à ma légende et également modifier la confidentialité en définissant qui peut voir cette vidéo. Et enfin, je publie.

Au premier abord, j’ai beaucoup apprécié. C’est divertissant et facile à magner. Cette application est ludique, idéale pour stimuler notre créativité.

Des challenge en chanson

J’ai commencé à passer plus de temps dessus et à me plonger dans ce nouvel univers. En faisant défiler les vidéos, les unes après les autres, j’ai découvert que les utilisateurs se lancer des challenge. L’un des plus connus est le #ShoeChange. Ce challenge consiste à changer de tenues et de chaussures en suivant le rythme d’une chanson.

Autre défi relevé par des milliers d’utilisateurs, le « Hide and Seek Challenge » a pour but de disparaître puis de réapparaître de façon inattendue à l’écran. Et la liste des défis est longue.

Dangers

Pour moi, c’est là que ça commence à se corser. Quand il s’agit de mimer une chanson ou des paroles de films, je suis partante. Mais faire des chorégraphies et créer tout une mise en scène pour une vidéo de 15 secondes, c’est un niveau d’engagement supérieur qui m’emballe moins. Le risque c’est que ça devienne chronophage et addictif. En effet, un utilisateur peut passer un temps important à créer un montage d’une vidéo qui ne durera pas plus de 15 secondes. Sur Youtube, on trouve d’ailleurs de plus en plus de tutoriels qui expliquent comment réaliser certains défis et utiliser toutes les fonctionnalités de Tik Tok.

application tik tok
L’option duel peut conduire à des dérives.

 

Le problème n’est pas seulement que cette application, comme d’autres, nous incite à passer plus de temps sur nos écrans de téléphone. Tik Tok pose un autre danger : le détournement de nos vidéos. En poursuivant mon exploration de cette application, je me suis familiarisée le « duel », une option qui permet de scinder son écran en deux. Sur la gauche de l’écran, on voit la vidéo d’une personne sur Tik Tok et à droite il y a l’utilisateur qui a repris cette vidéo. A priori, il n’y a rien d’offensif. Cette option permet une sorte de coopération entre des membres de Tik Tok qui ne se connaissent pas pour produire un contenu créatif. Au départ, l’idée semble intéressante. Mais j’ai remarqué plusieurs dérives. Certains utilisateurs reprennent ainsi les vidéos poster pour se moquer de l’auteur du clip, créer une situation malsaine, voire pire.

Sécurité

Pour éviter ces désagréments et utiliser de manière sécurisée Tik Tok, je recommande donc d’envisager de passer son compte en privé. Ainsi, tes vidéos ne seront vues que par les personnes que tu as accepté et seront inaccessibles pour les inconnus. En revanche, si tu veux que ton compte reste public, tu as la possibilité de limiter les commentaires à tes amis. Tu peux également te protéger en bloquant ou en signalant des utilisateurs qui te paraissent louches, t’envoient des messages déplacés ou reprennent tes vidéos à mauvais escient.

Nesrine Saal

Lire aussi :

J’ai testé. Trouver mon futur mari sur Diridarek

J’ai testé. Rencontrer l’amour sur Tinder 

J’ai testé. M’endormir avec l’ASMR

Facebook Comments
Nesrine Saal
Mélomane et sériephile, passionnée aussi par l'écriture et la photographie.

You May Also Like

Leave a Reply

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer