Islamophobie. Une ministre française dérape

Islamophobie. Une ministre française dérape

Les musulmans de France réclament des mesures contre une ministre qui a fait preuve d’islamophobie selon eux.

Invitée sur un plateau de télévision, la ministre française des familles, de l’enfance et des droits des femmes, Laurence Rossignol a tenu des propos jugés islamophobes. Si certains s’interrogent encore sur leur “tonalité”, pas de doute pour les musulmanes qui demandent à ce qu’ils soient fermement condamnés.

La ministre qui a été interrogée concernant la “mode islamique” sur laquelle surfent certaines marques de textile à l’instar d’Uniqlo ou de Dolce & Gabbana qui ont lancé des collections pour femmes voilées, Laurence Rossignol a qualifié la stratégie de ces grandes marques d’irresponsable, faisant “la promotion de l’enfermement des corps des femmes”.

A lire aussi :

Uniqlo lance sa première collection de hijabs aux Etats-Unis

Hijab à la mode

Poursuivant son argumentaire contre le contrôle sociale des corps, la ministre des droits des femmes surenchérit avec une comparaison plus que douteuse : “Mais bien sur, il y a des femmes qui choisissent, il y avait des nègres américains qui étaient pour l’esclavage. Je crois que ces femmes sont pour beaucoup d’entre elles des militantes de l’islam politique. Je les affronte sur le plan des idées et je dénonce le projet de société qu’elles portent”.

“Muslim-bashing”

“Je suis choquée par ces propos, d’autant plus que le rôle de la ministre est de défendre le droit des femmes !”, s’indigne Sarra, 25 ans, doctorante en histoire. “Ils ne sont que la confirmation de l’hégémonie féministe occidentale, que le “vrai” féminisme est l’apanage des femmes occidentales qui doivent libérer les musulmanes du joug de leur religion”, dit-elle, furieuse.

“J’ai bien l’impression que nous sommes constamment montrées du doigt, à croire que nous sommes des perturbatrices dans cette société”, regrette de son côté Fatima, jeune auto-entrepreneuse. Par ces considérations “je suis prise pour un être inférieur incapable de libre arbitre ! C’est honteux d’avoir des ministres, qui à travers leurs propos, divisent la société et n’encourage en aucun cas le respect des uns et des autres”, ajoute-t-elle.

Pas seulement pour les musulmans, pour de nombreux Français, les propos de la ministre des familles doivent être sanctionnés, “surtout dans ce contexte de muslim-bashing, il faut que le gouvernement français montre l’exemple”, insiste Sarra.

Depuis hier, une pétition demandant au Président français de prendre les mesures nécessaires circule, atteignant jusque-là plus de 18 000 signatures. Au final, la ministre interpellée par les médias suite à son intervention télévisée a concédé une faute de langage pour l’emploi du mot “nègre” seulement, pas pour le reste. Définitivement pas assez ?

Aya Cherif

 

Facebook Comments

You May Also Like

Leave a Reply

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer