En 2017, tu vas devoir te passer de…

En 2017, tu vas devoir te passer de…

En 2017, on va devoir se serrer la ceinture. On ne parle pas de régime mais d’achats de base. Certains produits sont effectivement devenus des produits de luxe. D’autres sont en passe de le devenir. Et alors que beaucoup commentent la Loi de finances 2017, nous on préfère dresser une liste non-exhaustive des produits dont on va devoir se passer cette année. 

On dit adieu aux :

Avocats

via GIPHY

On n’ose même pas regarder l’étiquette tellement ça pique les yeux. Et oui le kilo d’avocat est actuellement vendu à au moins 1.400 DA ! De la pure folie.

Bananes

15871129_10211573100032690_571290881_n
Crédit : Sid Ali Llodj

Fini les cocktails de fruits ou les petits déjeuners enrichis à base de banane. En 2017, elle redevient un produit de luxe. A moins que tu puisses débourser 600 DA pour un tout petit kilo.

Kiwis

via GIPHY

En quelques semaines, son prix a été multiplié par quatre. On passe notre chemin.

Oeufs

via GIPHY

Cinq dinars, ce n’est pas le bout du monde. Mais quand il s’agit des œufs si ! Avec un prix à l’unité, qui a grimpé de 10 à 15 dinars à la fin de l’année, le frites-omelette ne sera bientôt plus considéré comme un plat bon marché.

Café

via GIPHY

Avec une hausse de 30 dinars en moyenne par parquet, on va se mettre au thé. Problème, lui aussi a augmenté. Certaines marqué de thé sont vendues à presque 200 DA. Donc adieu aux boissons chaudes ?

Danette

Non, on ne remet pas ça ! Certes, ce yaourt n’était pas donné à la base. Mais, avec une augmentation de cinq dinars par unité, là il devient carrément inaccessible.

Camembert

via GIPHY

Ce n’est plus seulement son odeur qui va te faire fuir – si tu n’en es pas amatrice – mais son prix. En 2017, il a déjà augmenté de 10 DA en moyenne.

Pois chiche

Le prix des pois chiche conditionnés s’envole à plus de 300 dinars, alors on zappe cette étape dans la préparation de la chorba, de la chechoukha, de la rechta…

Huile de tournesol sans cholestérol

On n’est pas concerné par cette maladie mais on compatit pour celles qui en sont affectées. Cette huile spécifique est, semble-t-il, la seule dont le coût va enfler cette année. Pas de chance !

Facebook Comments

You May Also Like

Leave a Reply

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer