Tout ce que tu as toujours voulu comprendre sur le cancer

Tout ce que tu as toujours voulu comprendre sur le cancer

Avec la campagne “Octobre rose”, la lutte contre le cancer du sein est au centre de l’attention ce mois-ci. L’Algérie est la première concernée par cette maladie. En effet, le pays compte environ 11 000 nouveaux cas de cancer du sein chaque année, et 50 000 cas de cancer, tous confondus. Des chiffres inquiétants qui ne baissent toujours pas, malgré les progrès de la médecine. L’alimentation, la consommation de tabac, des environnements toxiques, le stress sont autant de facteurs qui favorisent le développement du cancer. 

Pourquoi développe-t-on un cancer ? Quel public est le plus concerné ? Comment lutter contre cette terrible maladie  ? Toutes les réponses aux questions que tu n’as jamais osé poser.

Comment nait un cancer ?

Tout le monde peut avoir des cellules qui semblent anormales suite à l’accumulation d’altérations dans leur patrimoine génétique (ADN).

Les cellules saines disposent d’un système permettant de détecter les lésions de l’ADN et de les réparer. Si la lésion n’est pas réparable, la cellule déclenche un programme qui conduit à sa mort. On assimile ce phénomène nommé « apoptose » à un suicide cellulaire.

Tout se complique lorsque les lésions de l’ADN touchent les régions elles-mêmes impliquées dans ces processus : si des mutations apparaissent au niveau des gènes nécessaires à la détection des anomalies ou au déclenchement du programme de suicide cellulaire, la cellule va continuer à se diviser malgré tout. C’est la première étape de la transformation d’une cellule saine en cellule cancéreuse.

Cellules saines et cancéreuses : quelle différence ?

Les cellules saines de l’organisme se multiplient de manière contrôlée : elles se divisent lorsque cela est nécessaire, et sont programmées pour ne se multiplier qu’un nombre de fois fini. Lorsqu’elles se sont divisé en trop grand nombre de fois ou lorsqu’elles présentent des altérations qui ne sont pas réparables, elles meurent.

A l’inverse, la multiplication des cellules cancéreuses échappe à tout contrôle. Ces cellules peuvent se diviser à l’infini. Elles ont, en outre, la capacité d’induire la formation de vaisseaux sanguins qui vont leur fournir l’oxygène et les nutriments nécessaires à leur multiplication. Certaines d’entre elles sont aussi capables de se détacher du tissu dont elles font initialement partie pour migrer ailleurs dans l’organisme et conduire à la formation de tumeurs secondaires (métastases).

Comment l’ADN des cellules peut-il être endommagé ?

L’exposition à différentes substances, naturelles ou artificielles, dites mutagènes, peut conduire à l’apparition de lésions dans l’ADN de nos cellules. Il peut s’agir de substances chimiques industrielles ou de substances chimiques telles que celles présentes dans la fumée du tabac, d’alcool, de rayonnements ionisants (radioactivité) ou de rayonnements solaires (UV), de virus (papillomavirus) ou de bactérie (Helicobacter pylori).

Le cancer est-il héréditaire ?

La transformation d’une cellule saine en cellules cancéreuses passe par l’accumulation de plusieurs lésions dans l’ADN des cellules. Certaines personnes naissent avec une ou plusieurs lésions déjà présentes dans leur patrimoine génétique, souvent transmises par leurs parents. Ces personnes ont un risque plus important que la population générale de développer un cancer car la transformation de leurs cellules a déjà commencé au moment de leur naissance. On parle donc de prédisposition génétique au cancer.

Comment les cellules cancéreuses sont éliminées ?

Pour éliminer les cellules cancéreuses, plusieurs méthodes sont utilisées :

Intervention chirurgicale

Si elles sont toutes regroupées dans un tas, formant ainsi une tumeur. Une intervention chirurgicale est pratiquée pour enlever la tumeur. Toutefois, opérer n’est pas suffisant pour enlever toutes les cellules cancéreuses, certaines peuvent échapper au scalpel.

La radiothérapie

Cette approche consiste à envoyer des rayons X à haute énergie pour détruire les cellules cancéreuses en un endroit précis.

La chimiothérapie

Quand il y a trop de cellules cancéreuses dans notre corps, les éliminer par chirurgie ou radiothérapie n’est plus suffisant : la chimiothérapie, un médicament anti cancéreux, se propage dans tout le corps. Elle peut atteindre sommairement les cellules saines, mais est mortelle pour les cellules cancéreuses.

La chimio : comment ça marche ?

Les médicaments de chimiothérapie sont des molécules dites « cytotoxiques » qui agissent par différents modes d’action pour détruire les cellules qui se multiplient activement. Or une cellule cancéreuse se multiplie rapidement et anarchiquement.

Conséquence : une vulnérabilité totale se développe face à la chimio, car trop occupées à se multiplier, les cellules ne prennent pas la peine de réparer les dommages causés par la chimio, contrairement aux cellules saines.

Quels sont les effets secondaires de la chimiothérapie ?

La chimio entraîne de nombreux effets secondaires parfois pénibles. La plupart d’entre eux peuvent être soulagés par des traitements adaptés.

La multiplication ultra rapide des cellules cancéreuses est leur plus grande faiblesse, or,  d’autres cellules saines de l’organisme ont cette particularité de se multiplier rapidement, ce sont :

  • les cellules des cheveux, d’où leur perte dans certains cas.
  • les cellules de la moelle osseuse : ce qui affaiblit le système immunitaire de la personne.
  • les cellules de l’intestin : d’où les diarrhées ou la constipation, les nausées, vomissements, des lésions de la muqueuse buccale (mucite, stomatite, sécheresse buccale, ulcération…).

Autres effets secondaires possibles :

  • une anémie (diminution du nombre de globules rouges), se traduisant par une fatigue intense.
  • une leucopénie (diminution du nombre de globules blancs), se traduisant par une baisse de la résistance aux infections.
  • une thrombopénie (diminution du nombre de plaquettes sanguines), se traduisant par une augmentation du risque d’hémorragie.

Qu’est ce qu’une métastase ?

Malgré un traitement réussi, des cellules cancéreuses peuvent survivre et se diriger ailleurs dans le corps à travers le sang, et ainsi atteindre des organes vitaux comme le foie, les poumons et le cerveau : c’est la métastase.

Samia Sad
Facebook Comments

You May Also Like

Leave a Reply

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer