Chercher

Vidéo. Toute Fine, la slameuse qui veut libérer la parole des femmes en Algérie

Vidéo. Toute Fine, la slameuse qui veut libérer la parole des femmes en Algérie
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus

Devant la caméra d’Inty, Toute Fine se confie sur son besoin d’exprimer ses douleurs et ses doutes. L’écriture de slams comme psychanalyse, d’elle-même et de l’Algérie.

Depuis son court-métrage contre le harcèlement de rue, la notoriété de Zoulikha Tahar, alias Toute Fine, dépasse les frontières du web et d’Oran, sa ville natale. La jeune doctorante en mécanique des matériaux, qui écrit des slams – des textes poétiques proches du rap -, était ainsi la tête d’affiche de “Slam it”, un événement organisé dimanche 9 avril au Bastion 23 à Alger.

Face à la mer agitée et devant un public subjugué par son éloquence, sa poésie intimiste mais surtout par son courage, Toute Fine a dit certains de ses textes à haute voix. Parfois écorchée, toujours souriante, la jeune femme de 24 ans a donné sa première représentation devant le public d’Alger.

Libérer la parole des femmes et des jeunes

L’occasion de rencontrer cette artiste dans l’âme, aussi à l’aise en arabe qu’en français. Dans notre reportage vidéo, coproduit par Les Haut-Parleurs de TV5 Monde, elle revient sur le succès de “La rue”, sa vidéo contre le harcèlement de rue. Elle parle aussi de son urgence de parler de ce qui l’interpelle, la ronge et l’énerve. Toute Fine ne veut pas être la porte-parole de sa génération, elle préfère inciter les jeunes algériens et les femmes à s’exprimer ouvertement, sans peur et sans gêne. Et c’est déjà beaucoup !

 

Jette un coup d’oeil :

Toute Fine intègre la #GénérationInty

“On est là”, le cri d’une Algérienne

Vous aimerez sans doute

1 Commentaire

  • Houari Boumediene AYADOUN 23 avril 2017 1 h 44 min

    Bonjour j’ai eu la chance de croisé l’éminente femme Toute fine, je l’encourage, je la soutienne au moine par dire qu’elle est une femme qui porte une avancée de la pensée sociétale Algérienne, Donc il faut motivé notre jeunesse et dire qu’elle sont vraiment brave, et intellectuelle, moi personnellement j’appuis la cause féministe, je dis a Zoulikha et ses compagnons bon courage pour votre honorable mission celle de libéré la parole de la femme Algérienne merci.
    Houari Boumediene
    Penseur pédagogue Algérien

Laisser un commentaire

*

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer