#Shopping Si tu vas à Rio, n’oublie pas de rapporter…

#Shopping Si tu vas à Rio, n’oublie pas de rapporter…

Ha Rio de Janeiro ! Ses plages, son Pin de sucre et… ses boutiques ! Notre blogueuse voyage Zouina de @myringtravel a préparé pour toi une sélection shopping « made in Brésil ». Pour celles qui passent leurs vacances là-bas, celles qui s’apprêtent à traverser l’Atlantique ou encore celles qui adorent la culture brésilienne.

Je ne sais pas toi, mais moi, à chaque fois que je pars quelque part, je ne peux m’empêcher de m’accorder un peu de temps libre pour dénicher ces petits souvenirs à rapporter qui feront des heureuses dans mon entourage. Voici mon top 5 des petits plaisirs à impérativement acheter avant de rentrer de Rio de Janeiro. C’est parti pour une session shopping « made do brazil » !

Des produits de beauté… pour me faire belle comme une Carioca

Granado_Produits.Pink

C’est bien connu, les Cariocas, les habitantes de Rio de Janeiro, adorent se pomponner ! Elles sont fans de produits de beauté, le plus souvent naturels et à base de produits locaux comme la noix de macadamia, de coco ou de beurre de karité. De nombreuses marques et bonnes adresses sont disponibles mais j’ai jeté mon dévolu sur deux d’entre elles.

  • Granado & Phebo

C’est l’histoire d’une marque, Granado, qui voit le jour en 1870 dans la pharmacie de José Antonio Coxito Granado. Le succès est tel que 10 ans plus tard, elle deviendra même le fournisseur officiel de la cour brésilienne. Son secret : un packaging façon apothicaire et surtout un large choix de produits dont certains sont devenus cultes, comme le talc antiseptique et la savonnette à la glycérine.

Mais cette grande dame ne s’arrête pas là, puisqu’elle rachète sa consœur, la marque Phebo, connue elle pour ses Cologne et ses savons aux noms impertinents : « Carnaval » ou « Rosa Imperial ». Des produits cultes au Brésil !

Phebo_Coffret.minituares.Neroli

Pour ma part, j’ai totalement craqué chez Granado pour la gamme de soins « Pink rétro girly » pour les mains et les pieds, avec un vrai coup de cœur pour le gel rafraîchissant pour pieds et jambes fatigués Pink. Parfait quand on galope comme moi dans les rues de Rio. Je ne repars pas non plus de chez Phebo sans les savons « Savonete de Phebo » avec leur emballage vintage dans des couleurs girly bien rose flashy (environ 3.50€). Je n’ose même pas les ouvrir de peur de les abîmer ! Ma préférence va sans nul doute à l’indétrônable best-seller, la savonnette à l’odeur de rose et d’eau de lavande. Je n’ai qu’un envie, les glisser dans mon dressing pour parfumer mes vêtements…

Phebo_Savon-Rose

Adresses des boutiques Grando et Phebo à Rio :
Quartier CENTRO : Rua Primeiro de Março, 14/16 – Ljs. 2 e 3 – Tel.: (21) 3231-6746
Quartier LAPA : Rua do Lavradio, 32 – Tel.: (21) 2224-8640
Quartier de LEBLON : Rua General Artigas, 470 – Tel.: (21) 3231-6759 / 2512-9964
Quartier de SÃO CONRADO : Fashion Mall – Estrada da Gávea, 899/loja 101 Tel.: (21) 3322-6740

Pour celles qui ne peuvent pas aller jusqu’à Rio, bonne nouvelle la marque Phebo a ouvert un comptoir au Bon Marche à Paris.

Des Tongs Havaianas…Pour admirer mes doigts de pied en éventail !

Tongs-Havainas-Slim-Rio-2016-

Jette un œil l’air de rien dans le sac d’une Carioca, tu y trouveras forcément une paire de tong ! Oui mais attention pas n’importe laquelle…Des Havaianas, à coup sûr ! C’est le « must-wear » de toutes Cariocas qui se respectent. La bonne nouvelle : c’est que l’on en trouve PARTOUT à Rio de Janeiro, dans les petites supérettes du bord de mer, certaines boutiques ou autres magasin d’articles de sport.

Le dilemme est de trouver la bonne paire qui s’accordera à ton maillot de bain, ton vernis ou la couleur de ta tenue du moment. Car tu n’as que l’embarras du choix : slim, compensée, à motif ou imprimée, personnalisée, etc. Havanais à penser à tout et surtout à nos jolis petits pieds. Pour se mettre à l’heure des Jeux Olympiques de Rio 2016, la marque a imaginé quatre modèles de tongs aux couleurs olympiques. Coquetterie ultime : le Pain de Sucre et le Christ Rédempteur font partie de la fête et apparaissent sur les tongs !

Vu le prix, c’est le cadeau idéal pour mon gang : les copines, la voisine, ma collègue de bureau sans oublier la mama.

Adresses où acheter ses havaianas à Rio :

La boutique Havaianas, Rua Farme de Amoedo, 76 – Ipanema, Tel : +55 21 2267 7395

Magasin de Sport Tropical Esportes, Av. Nossa Sra. de Copacabana, 647 – Copacabana, Tel : +55 21 2547-2684

Les petits supermarchés du bord de mer (Je te recommande de te rendre sur la plage d’Ipanema et de remonter 2 ou 3 rues plus haut en parallèle. Je te promets que tu trouveras ton bonheur.

Un Maillot de Bain…Pour se pavaner sur la plage !

Maillot_Lenny_Modele.BONSAI
Un maillot de bain une pièce de la créatrice Lenny Niemeyer

Après les tongs, on passe au chose sérieuse ! Chez nous, l’habit de tous les jours c’est la gandoura, et bien le costume de tous les jours des Cariocas c’est le bikini ! Elles en ont d’ailleurs plein leurs tiroirs. Là aussi, on en trouve absolument partout et c’est un vrai casse-tête de faire son choix. Pour te faciliter la tache, je te recommande de te rendre au centre commercial Barra shopping où se trouve le magasin de bikini « Bumbum Ipanema ». Parfait pour celles à la recherche de la pièce tendance du moment pour frimer sur la plage.

Bon, je vous avoue que j’ai surtout eu un énorme coup de cœur pour la créatrice Lenny Niemeyer, nièce du célèbre architecte Oscar Niemeyer. J’ai totalement craqué pour sa collection Bonsaï ! En plus des maillots de bain, on y trouve des tuniques, pantalon, foulard pour accessoiriser son bikini.

Adresses pour acheter son bikini à Rio:

  • Centre commercial Barra Shopping, Avenida das Américas, 4666 – Barra da Tijuca (Ouvert du lundi au samedi de 10h à 22h et le dimanche de 13h à 21h)

C’est le Shopping Mall le plus grand de Rio, avec pas moins de 600 magasins (grandes enseignes et petites boutiques locales). Si tu es accompagnée de tes enfants, c’est le lieu idéal pour joindre l’utile à l’agréable, puisqu’un parc à jeux permettra à tes enfants de s’amuser.

  • Boutique Lenny Niemeyer, Rua Garcia d’Avila, 149
    La marque a même récemment ouvert des boutiques à Milan, Paris et New York.
    Pour te mettre un peu plus l’eau à bouche voici une vidéo de son dernier défilé de mode 2016 :

Samba & Bossa Nova… Pour se laisser bercer par un peu de musique !

 

La musique est une véritable religion au Brésil, avec un riche héritage qui a su mixer à merveille sa diversité ethnique (africaine, amérindienne et européenne). Comment résister au son et rythme envoûtant des célèbres Samba, Bossa Nova ? Ces musiques porte- drapeau de ce pays continent.

Le maître incontesté toute catégorie reste pour moi cet énorme artiste qu’est Gilberto Gil. En plus d’avoir créé des tubes comme « Palco » ou « Toda Menina Baiana », il fini par devenir ministre de la culture dans les années 2000. On ne peut pas non plus parler de musique brésilienne sans évoquer le grand João Gilberto, le père fondateur de la Bossa Nova. Impossible de passer à côte de son cultisme et intemporel « Girl from Ipanema », qui devenu un véritable standard repris par les plus grands du jazz comme Ella Fitzgerald, Frank Sinatra ou encore Nat King Cole. Une collaboration entre Gilberto Gil et João Gilberto a même donné naissance au tube « Eu Vim da Bahia » en référence à leur ville natale.

La jeune génération n’est pas en reste et la musique brésilienne a su se renouveler. J’avoue avoir eu un véritable coup de cœur pour deux artistes dont le talent est immense et surtout inclassable. Ana Carolina et Seu Jorge ont unis leurs voix hors-normes pour un concert et un album must-have « Ana & Jorge: Ao Vivo ». Je te recommande vivement l’écoute des hits « É Isso Aí » et « Prá Rua Me Levar ».

  • Albums à rapporter :
    Gilberto Gil – « Realce »
    João Gilberto – « Getz/Gilberto »
    Ana Carolina et Seu Jorge – « Ana & Jorge: Ao Vivo ».
  • Adresses où acheter vos disques à Rio :

Centre commercial Rio Sul Shopping, Rua Lauro Sodré, 446 – Botafogo (Ouvert du lundi au samedi de 10h à 22h)
Un lieu très populaire. J’ai eu l’embarras du choix avec environ 400 magasins, boutiques brésiliennes et marques internationales. Je te recommande aussi d’aller faire un petit tour au dernier étage, où tu apprécieras le large choix de restaurants et les services gratuits de bus vers certains hôtels.

Des bracelets « Fitas de Bonfim »…Pour un poignet aux couleurs de l’arc en ciel !

bracelet-bracelet-bresilien-2278422-foto-ampliada-80iuf-1ecb7_big

Dans les rues de Rio, mon regard est attiré par de petits rubans qui volent au vent accrochés bien souvent au grilles des églises ou autres bâtiments publics. Symbole du Brésil, les « Fitas de Bonfim », sont des bracelets porte-bonheur en tissu aux couleurs de l’arc en ciel et originaires de Salvador de Bahia. De 40 cm de long et 1 cm de large, ils habillent à merveille poignets et même chevilles. Je passe des heures à choisir la bonne combinaison couleur. C’est que je ne me contente pas d’un seul bracelet mais décide de faire de mon poignet un arc en ciel ambulant. Ce que tu ne sais peut-être pas, c’est que chaque couleur à une signification mais surtout symbolise des divinités africaines appelées « Orishas », cette religion afro-brésilienne importée et fondée par les esclaves Yoruba.

Pour t’aider à faire ton choix, voici un petit lexique :

Bleu/Amour – Iémanja : déesse de la mer
Rose/Amitié – Oba : le dieu des vents
Jaune/Succès – Oxum : déesse de la beauté
Vert/Santé – Oxóssi : dieu des animaux et de la nourriture
Orange/Bonheur – Inhasa : déesse du vent et du feu
Violet/Spiritualité – Nana Buruku : la femme d’Oxala
Rouge/Passion – Exu : le dieu de chemins
Blanc/Paix – Oxala : dieu le plus ancien qui a donné la vie aux hommes

Pour ne pas faire de jaloux, je décide finalement de prendre un bracelet de chaque couleur. Mon poignet est chargé mais ça en jette ! Arrive l’opération délicate de les nouer : la tradition veut qu’on les noue en faisant 3 nœuds pour 3 vœux ! Si le bracelet tombe au bout de quelques semaines, les 3 vœux se réaliseront d’après la légende.

Adresse pour acheter son Fitas à Rio:
Rester pépère sur ta serviette à la plage, des vendeurs ambulants viendront te solliciter. Il faut compter moins de 10 euros les 3 bracelets.

Zouina de @myringtravel

Please follow and like us:

Vous aimerez sans doute

1 Commentaire

  • cathy coopman 11 août 2016 9 h 20 min

    « Un jour j’irai à Rio de Janeiro : voir les favelas qui poussent à un rythme soutenu…  » merci pour ce joli voyage et tes bons conseils qui ne sont pas tombés dans l’oreille d’une demi-sourde 😉

Laisser un commentaire

*

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer