Chercher

Une rédactrice en chef algérienne en grève de la faim

Une rédactrice en chef algérienne en grève de la faim

Hadda Hazem, la première femme qui a lancé son journal en Algérie compte entamer une grève de la faim à partir de lundi, afin de défendre son journal étouffé par le manque de ressources financières. 

Hadda Hazem rédactrice en chef et fondatrice du journal arabophone “El Fedjr” est connue pour ses prises de position, mais cette fois elle va encore plus loin et s’est lancée dans une grève de la faim. Son journal qui connait des difficultés économiques depuis un moment est aujourd’hui menacé selon elle. Le journal qui avait du mal à générer des revenus est désormais privé de la publicité publique fournie par l’ANEP, organe publicitaire étatique qui permet à une grande partie de la presse écrite de se financer.

Hadda Hazem dénonce une tentative d’intimidation à travers le retrait de cette publicité. Désormais incapable de payer les salaires de ses employés, la rédactrice en chef y voit “une mort lente” de son journal et une “punition de toute son équipe” pour “des positions personnelles”. Elle dénonce une pression venant de l’Etat algérien en raison de ses engagements en tant que journaliste, notamment à cause de sa dernière intervention sur la chaine française France 24. Elle y dénonçait la politique algérienne et le traitement infligé à son journal.

 

Lire aussi :

#BonneNouvelle Un prix pour récompenser le journalisme d’investigation en Algérie

Journaliste, un métier de femmes en Algérie ?

Vous aimerez sans doute

Laisser un commentaire

*

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer