Chercher

Pro et anti-bikini s’affrontent sur les réseaux sociaux

Pro et anti-bikini s’affrontent sur les réseaux sociaux

La tenue des Algériennes au bord de l’eau est une nouvelle fois sujet à débat. Depuis quelques jours, pro-bikini et anti-maillots de bain s’écharpent sur les réseaux sociaux à coup de commentaires souvent injurieux. Décryptage d’un buzz qui reflète un malaise social profond.

Sur le web algérien, la température est montée d’un cran ces derniers jours. Tout a commencé avec la parution de photos volées montrant des femmes vêtues d’un maillot de bain deux pièces dans l’eau ou marchant sur le sable pour rejoindre leur serviette. Ces clichés ont été diffusés via des pages Facebook très populaires en Algérie, comptabilisant chacune plusieurs centaines de milliers d’abonnés.

Quelques secondes à peine après leur publication, ces images ont fait le tour du web algérien, engendrant des milliers de commentaires – souvent injurieux – et de partage. Interpellés par certains internautes indignés, les auteurs de cette campagne anti-bikini campent sur leur position. Le port du maillot de bain est une atteinte à la pudeur, selon eux. Ils semblent oublier que leur initiative est, elle, une atteinte à l’intimité de ces femmes passible de trois ans de prison et de 300.000 DA d’amende d’après le code pénal algérien. Depuis, plusieurs de ces clichés ont été supprimés par les administrateurs des pages sur lesquelles ils avaient été relayés. Mais le mal est fait…

 

 

 

“Le 7 août je nage nue”

Ce débat n’est pas nouveau. La tenue des Algériennes pour aller à la plage fait l’objet de discussions virulentes entre ceux qui sont offensés de voir une femme se dévêtir pour se baigner et ceux qui revendiquent le droit de nager librement. On se souvient, l’an passé, d’internautes algériens qui avaient accusé les porteuses de bikini d’être la cause des séismes en Algérie.

Cette année, la controverse prend une autre dimension. Les anti-bikini sont allés plus loin dans l’intrusion de l’intimité de ces baigneuses tandis que les pro-maillot de bain deux pièces ont franchi un nouveau cap dans la provocation. Sur Facebook, un appel à la solidarité envers les filles en bikini est lancé le 11 juillet et suscite la colère de milliers d’internautes algériens. Pourquoi ? L’évènement en question invite les Algériens à nager nu le 7 août à la plage Saket, à Béjaïa. L’initiative est reprise par d’autres qui enjoignent les baigneurs algériens à ôter leur maillot de bain le même jour à Alger.

En l’espace de quelques minutes, l’événement “Je nage nue le 7 août” fait un buzz retentissant. Mais le lendemain, l’auteur de la page révèle qu’il s’agit d’une fake news (fausse information). Son but : dénoncer la propagation des rumeurs sur les réseaux sociaux et, surtout, la “déchirure au sein du peuple algérien”.

 

C’est donc bien là le seul mérite de cette guerre des maillots de bain sur le web algérien : mettre un coup de projecteur sur une crise sociale profonde, un choc de mentalités, un choc culturel. Résultat, les Algériennes se retrouvent prises en étau entre deux extrêmes qui discutent rarement et ne se fréquentent jamais.

 

 

La plage, un enfer pour certaines Algériennes

Les plus belles plages d’Algérie (1)

Les plus belles plages d’Algérie (2)

Touche pas à ma jupe

Vous aimerez sans doute

1 Commentaire

  • Sajiya 29 juillet 2017 14 h 32 min

    La morale Musulmane bannit toute forme de nudité en public que ce soit pour l’homme ou la femme, l’Algérie est une démocratie, l’Islam est religion d’état, les femmes Algériennes en tant que minorité et qui revendiquent le droit de se dévêtir en public doivent respecter la morale de la majorité du peuple Algérien. Vous voulez nagez nues faites le dans votre sphère privé, nagez nues devant vos pères, frères et hommes de votre famille mais pas devant le peuple Algérien musulman et sur une plage publique.

Laisser un commentaire

*

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer