#Miso La caméra cachée qui normalise les violences faites aux femmes

#Miso La caméra cachée qui normalise les violences faites aux femmes

Le  #Miso de la semaine c’est l’actualité, l’information ou le discours un peu trop misogyne qui a choqué la rédaction d’Inty. 

Les caméras cachées pendant le ramadan ont généralement du succès, mais elles ne sont pas toujours de bon goût. Comme celle de la chaine Ennahar TV diffusée au début du ramadan. Elle se passe dans une administration algérienne où l’on voit une femme se faire frapper par un homme avec qui elle a un différend.

On a le sens de l’humour mais pas de l’humour douteux. Voir une femme se faire gifler par un homme en public n’a rien de drôle. Ce type de violences ne devrait même pas avoir sa place à une heure de grande écoute sur l’une des chaines les plus regardées durant le mois de ramadan. La chaine a l’air d’insister sur le thème des violences faites aux femmes mais toujours avec des angles d’approche bien étranges. Ennahar TV avait déjà demandé à des femmes lors d’un micro-trottoir, s’il était normal qu’un homme frappe une femme. 

On est pas les seules à avoir été choquées de la violence de la scène et surtout du fait que l’on puisse rire d’une femme battue dans un lieu public en Algérie, que ce soit réel ou mis en scène. Les internautes n’ont pas forcément apprécié ce dérapage télévisuel.

 

Facebook Comments

Vous aimerez sans doute

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer