Les Algériennes accros des chroniques amoureuses sur le web

Les Algériennes accros des chroniques amoureuses sur le web

Les histoires d’amour sur internet font fureur auprès des lectrices algériennes.

« Ma souffrance », « Hkayet Hayet », « la chronique de Nadia »…  Tu as peut-être entendu parler de ces titres. Ce ne sont pas des films ou les dernières séries à la mode mais des nouvelles qui font ravage sur le web et surtout sur les pages Facebook dédiées aux femmes algériennes.

Les Algériennes en sont folles. Bref, ces histoires (fictives?) font le bonheur de la plupart des lectrices qui rêvent sans doute de vivre ce type de romance digne d’une comédie romantique. La recette du succès ? Des femmes qui tentent de trouver l’amour, parfois dans la souffrance.

Feuilleton à l’eau de rose

Les héroïnes de ces récits sont devenues des modèles pour beaucoup d’Algériennes qui dévorent tout simplement les dizaines d’épisodes publiés sur des pages comme Femme Algérienne, qui est suivie par presque 500 000 personnes. Ces feuilletons du web – au moins une quinzaine – ont suscité depuis le mois de janvier de nombreuses réactions.

Chaque épisode de la chronique de Hayet recevait des centaines de commentaires et parfois jusqu’à 10 000 likes. Le succès est tel que la page Facebook Femme Algérienne a lancé son propre site, et ces chroniques de l’amour ont leur propre rubrique.

Le site Bnat Dzayer dédie également toute une rubrique à son héroïne Nadia qui raconte ses aventures depuis l’année dernière.

Sonia Bencheikh

Facebook Comments

You May Also Like

Leave a Reply

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer