Chercher

Le top 6 des mini-séries

Le top 6 des mini-séries

Tu n’as pas le temps de te consacrer à une série avec plusieurs saisons ? Ne t’inquiète pas, pour te faire gagner du temps, nous te présentons une sélection de 6 mini-séries à suivre absolument et qui ne dépassent pas 2 saisons.

The Honourable Woman

Nessa Stein et son frère Ephra assistent à l’assassinat de leur père durant leur enfance. Il était un marchant d’armes sioniste. Vingt-neuf ans plus tard, Nessa est nommée à la Chambre des Lords et est devenue une femme d’affaires respectable qui milite pour la réconciliation entre la Palestine et Israël. Elle est à la tête de la société de son père qu’elle a transformé en société de télécommunication. Sa philanthropie se heurte à des intérêts économiques et politiques qui vont aller au-delà de ses compétences.

Cette mini-série suit le chemin de Homeland mais elle est plus complexe. La suspicion et les manigances des services secrets sont au premier plan. Dans cette série, le spectateur ne sait plus qui est mauvais ou bon, les personnages ont tous une part de mystère.

Angels of America

New-York dans les années 80, sous la présidence de Ronald Reagan et George Bush, les destins des personnages s’entrecroisent. Nous sommes en pleine psychose, le sida est de plus en plus présent et les symptômes physiques obligent les homosexuels à faire leur coming-out.

Cette mini-série est empreinte d’humour, de compassion et de fantastique. C’est une sorte de portrait critique sur les paradoxes présents dans l’Amérique des années 80.

Luther

Luther est une série britannique de 16 épisodes, avec Idriss Elba qui joue le rôle d’un policier de la section criminelle de Londres.

Après avoir traité une affaire sur un tueur d’enfants, Luther fait une dépression, ce qui a mis son mariage en péril. Il est obnubilé par son travail, il ne fait plus de sa famille une priorité, il perd pieds avec la réalité. Chaque jour, il doit lutter contre ses démons intérieurs, c’est un écorché vif mais un policier très intuitif qui est capable de tout.

Cette série met en opposition les états d’âme du policier et son environnement. Son créateur dit que c’est un mélange entre Sherlock Holmes et Columbo. On s’attarde plus ici sur le personnage que sur les affaires en elles-mêmes, c’est un genre que l’on retrouve souvent dans les polars scandinaves.

 

Black Miror

Black Mirror est une série d’anthologie britannique. Les épisodes sont reliés par un thème commun, la mise en œuvre d’une contre-utopie. La série traite de la façon dont nous vivons actuellement et de la façon dont nous pouvons vivre quelques minutes plus tard si nous étions maladroits. Cette série est une réflexion sur l’humain, comment vit-on de nos jours ainsi que ses conséquences.

SouthCliffe

Le 2 novembre 2011, le jour où tout à basculé dans une petite ville fictive, perdue dans la campagne anglaise. Très tôt dans la matinée, des coups de feu retentissent et troublent le calme ambiant de SouthCliffe. Stephen Morton, le tireur, connu de tous, un homme à tout faire, tire à bout portant sur sa mère et des habitants mais aussi tous ceux qui auront croisé par malchance son chemin. Il est encerclé par les autorités, il finit par se suicider, laissant derrière lui, la douleur et l’incompréhension.

La mini-série traite de l’avant et de l’après de la tragédie via le point de vue d’un journaliste ayant grandi dans cette ville, qui couvre cette affaire pour la télévision.

Generation Kill

Une des meilleures séries de cette année. C’est une série qui s’appuie sur le livre d’Evan Wright, un journaliste de Rolling Stones, qui a suivi une unité de Marines pendant les 40 premiers jours de l’invasion américaine en Irak en 2003.

Nous suivons cette guerre à travers le regard des soldats eux-mêmes, cela permet une réalité des choses et ce qu’ont réellement vécu ces hommes durant cette guerre.

La série commence au Koweït dans une base américaine où des Marines passent leurs derniers moments avant le début de l’invasion en Irak. Un journaliste de Rolling Stones, les suit au plus près, au cœur de l’action et de la guerre.

 

Soumia Boumazza

Vous aimerez sans doute

Laisser un commentaire

*

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer