Le jour où j’ai su que c’était l’homme de ma vie

Le jour où j’ai su que c’était l’homme de ma vie

Parfois c’est une évidence, d’autres fois une intuition, ou un moment précis… A quel moment on sait qu’il est le bon ? Celui avec on veut passer toute notre vie ? Inty a demandé à des Algériennes de raconter le moment où elles ont choisi l’élu de leur coeur…

Le Manque

  • « J’ai su que j’étais folle de lui six mois après le début de notre relation. Lorsqu’il a dû s’installer à l’étranger pour le travail, c’était un déchirement. » Yasmine, 30 ans.

Le partage

  • « Pour la première fois, j’étais en couple et ça coulait comme un long fleuve tranquille. Je doutais et je me demandais si cette tranquillité était normale. Je m’attendais, à la chute libre… et finalement  je me suis vraiment rendu compte que c’était l’homme de ma vie, quand j’ai voulu être un peu moins égoïste et nombriliste, j’avais envie de prendre soin de mon homme, de lui donner énormément sans attendre en retour ! C’était évident que j’avais envie de devenir sa femme ». Kerha, 31 ans.

Le romantisme

  • « J’ai su que c’était lui quand il m’a surpris en me fabriquant un bague avec une paille, et lorsqu’il a fait sa demande en mariage au Sofitel à genoux devant genre une vingtaine de personnes. Et depuis il n’arrête pas de me surprendre ». Nesrine 30 ans.

L’intuition

  • Dès que je l’ai rencontré, j’ai pressenti quelque chose d’étrange… Sa manière de parler, de s’exprimer, son rire, et son « body language » me semblaient si familiers ! Je me suis demandé et si c’était le bon, mais j’ai vite enfoui cette réflexion. Et puis j’ai appris à le connaître et me suis rendue compte qu’il était l’homme qu’il me fallait. Jusqu’au jour où il m a fait sa demande en mariage. C’était exactement comme je l’avais rêvé. Forcément je lui ai dit oui. Je crois que l’intuition féminine ne trahit jamais… ». Sabrina, 26 ans.

Apprendre de l’autre

  • « Lorsque nous sommes partis en vacances tous les deux, ça m’a permis de découvrir qui il était vraiment à chaque moment de la journée. Entre le mec du matin ou celui de l’après-midi, je t’avoue qu’il y’a une grande différence ! ». Neila, 25 ans.

L’évidence

  • Quand je l’ai rencontré la première fois, j’ai ressenti un petit boom au coeur qui me disait qu’avec lui ça serait différent. C’est quand je l’ai présenté à mes amis et à ma mère que j’ai confirmé la chose, il s’entendait tellement bien avec eux que je me suis dit : c’est lui l’homme de ma vie ». Ghania, 26 ans.

Malika Guessoum

Please follow and like us:

Vous aimerez sans doute

1 Commentaire

Laisser un commentaire

*

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer