J’ai appris qu’être entrepreneur c’est repousser sans cesse les limites

J’ai appris qu’être entrepreneur c’est repousser sans cesse les limites

Lors de ma participation au Global Entrepreneurship Summit 2017 (GES 2017)à Hyderabad en Inde, en tant que co-fondatrice d’Intymag.com, j’ai découvert que j’étais un entrepreneur. Ma révélation a l’air stupide et pourtant je peux vous assurer qu’elle est pleine de sincérité.

Je suis d’abord journaliste, et mes projets ont toujours été motivés par ma curiosité, le besoin d’écrire sur les autres, de raconter des histoires qui me fascinent. Lorsque le 8 mars 2016, Djamila et moi avons choisi de lancer Intymag.com nous étions animées par une ambition journalistique, de telle sorte que nous avons occulté le fait que nous étions des jeunes entrepreneurs. Pourtant nous avions une vision à long terme, l’envie de créer de la valeur ajoutée et surtout de créer une entreprise pérenne.

Entreprendre c’est créer

Et pourtant il a fallu que je participe au GES 2017 pour comprendre ce qu’entreprendre signifie pour moi. Peut-être parce que le thème du sommet : « Women First, Prosperity for all », mettait en avant les initiatives au féminin. Peut-être parce que des entrepreneurs talentueux m’ont encouragé à poursuivre mon but parce qu’il me passionne et aussi parce que l’Algérie semble être un pays fascinant qui mérite de nouvelles initiatives.

J’ai appris que je portais un projet avec de l’avenir, que je prends des risques pour réussir. Et que donc, je suis un entrepreneur.

J’ai appris au GES 2017 qu’être chef d’entreprise ce n’est pas seulement être millionaire, ou avoir un impact énorme sur la société dans laquelle je vis, ou encore avoir une idée qui est tellement innovante qu’elle marque un tournant dans l’histoire. Non en réalité entreprendre c’est plus que ça. C’est réaliser l’un de ses rêves et aider les autres à en faire de même, c’est créer une valeur, apporter un service, une aide. En somme c’est repousser les limites, les abattre, dire que tout est réalisable, et que ce qui existe est modifiable. Que cette aventure soit une réussite ou non, on entreprend !

1700 sources d’inspiration

En revenant de cet énorme sommet qui a réuni 1700 entrepreneurs, investisseurs du monde entier, et représentants des gouvernements américains et indiens, je ne savais pas réellement ce que je devais transmettre. Un sommet qui a eu lieu en Inde un pays qui avance à une vitesse étonnante mais qui conserve sa forte identité culturelle.

Tant d’idées, tant de réussites, tant de personnalités ont croisé mon chemin durant cet événement destiné à connecter les acteurs de l’entrepreneuriat entre eux et abattre, le temps d’un sommet, les frontières et les différences culturelles.

Que raconter aux lectrices ( et lecteurs bien sûr) d’Intymag.com ? Donner des conseils ? Non je ne veux pas faire de leçon de morale. Faire un compte-rendu des conférences ? Je n’ai pas envie de devenir barbante. Et puis j’ai tout simplement pensé que je pouvais modestement te parler d’inspiration, de mon ressenti et de mes rencontres.

L’innovation à la portée de tous

J’aimerais donc te parler de cet entrepreneur du Bouthan, qui développe des solutions IT  pour promouvoir le tourisme dans son pays. Qui du haut de ses 24 ans veut déjà innover pour stimuler sa curiosité et développer son pays dont il est follement amoureux. Qui lorsqu’on lui a dit qu’il avait une mauvaise idée, il a mis de côté les critiques et a persisté jusqu’à réussir.

Mais je voudrais aussi évoquer cet entrepreneur venu de Hawai qui tente de combattre la malbouffe, grâce une application qui met en contact les propriétaires d’arbres fruitiers et de potagers avec des consommateurs qui recherchent à manger plus sain. Cet entrepreneur  qui m’a expliqué préférer cent fois échouer dans un projet plutôt que ne pas essayer du tout.

J’aimerais te parler de cette entrepreneur indienne qui promeut l’artisanat indien et vend des produits faits main par des femmes venues de milieu ruraux. Dont le but est de créer de plus en plus d’emploi et offrir une indépendance à ces femmes qui peinent à vivre au quotidien. Son innovation ? Faire des gens une richesse.

Ou encore de cette autre entrepreneur indienne qui à travers son média tente d’abattre les clichés autour de l’Inde, dont la culture et l’histoire sont si vastes et variées. Ou cette autre femme indienne qui a développé des cliniques privées pour les femmes, afin que leur grossesse se passent à merveille et pallier le manque de structures dans les régions reculées d’Inde.

Il y avait aussi  ce grand chef indien qui est parvenu à sublimer la cuisine de ses ancêtres aux Etats-Unis, où il cartonne, il a publié des livres, il y est reconnu alors qu’il ne partait de rien en Inde. Ou encore ce scientifique indien qui développe des robots pour améliorer le secteur médical.

J’aimerais aussi citer le Premier Ministre indien Narendra Modi qui estime que n’importe quelle entreprise, peu importe sa taille, qu’elle embauche 1 ou 10 000 personnes est une réussite et fait avancer son pays.

Croire et se lancer

La liste est longue. Je ne pourrais pas te citer toutes les personnes que j’ai croisées, qui en dépit des difficultés dans leur pays tentent l’aventure entrepreneuriale.

Dans cette joyeuse mosaïque j’ai trouvé ma place parmi les entreprises les plus classiques comme les plus innovantes. J’ai trouvé ma place parce que j’étais animée par la même envie : dépasser mes propres limites, me réaliser à travers mon projet. Il n’était plus question de se concentrer sur les critiques et les peurs que j’ai dû essuyées. Plus question de me demander en suis-je capable ? Et à l’inverse pas question de s’auto-congratuler. Seulement de dire je peux et je dois le faire.

Ce sera certainement les seuls conseils que je peux te donner : inspire-toi de ceux qui t’entourent, découvre les autres cultures et prends le risque de réaliser ton idée pour ne pas avoir de regrets. C’est en tout cas ce que le GES 2017 m’a appris.

Pour voir des interventions, conférences et événements liés au Global Entrepreneurship Summit 2017 rends-toi sur le site officiel : ici

Lire aussi sur Intymag :

#JEntreprends : Le guide de l’entrepreneur pour les algériennes

Inty invitée à Hammamet Conference, organisée par le British Council

Vidéo. Leila Akli, Pi Relations « entreprendre c’est être libre »

10 erreurs à éviter avant de créer son entreprise

 

Auteur

Amina Boumazza
Amina Boumazza
Je suis l o-fondatrice d'Intymag.com. Journaliste depuis 7 ans j'ai travaillé avec plusieurs médias algériens et internationaux avant de lancer Intymag.com. Je suis une "journaliste du sur-mesure" car j'adore varier les formats, web, audio, texte, vidéo rien ne m'échappe ! Je m'intéresse aux sujets liés à la société et surtout aux thématiques qui touchent les femmes.
Amina Boumazza
Je suis l o-fondatrice d'Intymag.com. Journaliste depuis 7 ans j'ai travaillé avec plusieurs médias algériens et internationaux avant de lancer Intymag.com. Je suis une "journaliste du sur-mesure" car j'adore varier les formats, web, audio, texte, vidéo rien ne m'échappe ! Je m'intéresse aux sujets liés à la société et surtout aux thématiques qui touchent les femmes.

Vous aimerez sans doute

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer