Chercher

Harvey, Irma, José, continuer à voyager après leur passage ?

Harvey, Irma, José, continuer à voyager après leur passage ?

Depuis maintenant presque trois semaines les mêmes images tournent en boucle sur nos écrans. Après Harvey, ce sont les cyclones Irma et José qui monopolisent nos télés et nos journaux. Après des jours d’angoisses, le drame humain et les pertes matérielles, la question de la reconstruction est déjà sur toutes les lèvres et les chiffres vertigineux qui sont donnés par les assurances et autres organismes me donnent le tournis. Face à ces nouvelles catastrophes météorologiques, je ne peux m’empêcher de vous livrer ici mes interrogations et mes réflexions de voyageuse.

Après le passage des ouragans, un triste spectacle

Dans cette partie du monde, les cyclones tropicaux sont des phénomènes récurrents, mais les années passent et ne se ressemblent pas. L’année 2017 restera dans les annales ! Pas un, mais pas moins de trois de ses monstres, ont traversé le Texas, la Floride et les Caraïbes. Les îles de Saint-Martin, Saint-Barthélemy, Cuba, Houston, Miami, etc… Les chiffres parlent d’eux-mêmes et nous font prendre conscience de l’ampleur du phénomène. Un chiffre en particulier m’a retournée : 95 % de l’île de Saint-Martin a été détruite ! Irma et Harvey sont les ouragans les plus coûteux de l’histoire des États-Unis (240 milliards d’euros, 1,5 points de pourcentage du PIB des États-Unis ! Tout simplement vertigineux…

 

En tant que voyageuse, je réalise que certaines destinations ne seront peut-être plus là demain.

Une prise de conscience douloureuse mais nécessaire

Ces images anxiogènes sont malheureusement un mal nécessaire, celles de nous rappeler sans cesse à quel point notre planète est fragile ! Celles de nous rappeler sans cesse notre responsabilité de la préserver. La réalité, les chiffres, les prévisions, pour ne pas oublier et pour continuer à réveiller nos consciences endormies. La réalité est telle qu’en tant que voyageuse, je réalise que certaines destinations ne seront peut-être plus là demain. Je prends l’exemple des Maldives qui à ce rythme ne sera plus sur nos cartes dans un futur plus ou moins lointain. Les générations futures, en plus de ne plus pouvoir admirer certaines espèces animales, ne pourront plus bientôt admirer certains couchers de soleil… Effrayant !

Une image de destination paradisiaque mise à mal

Naturellement se pose aussi la question de notre action ? Ici, je souhaite recentrer ma réflexion sur ce que traversent les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy qui vivent principalement du tourisme, poumon économique des Caraïbes. Les autorités ont apporté certaines garanties et je ne doute pas de l’énergie et la volonté de la population pour remettre à flot les infrastructures. Mais en plus de ravager les maisons, hôtels, routes ces catastrophes météorologiques mettent à mal l’image d’une destination ! Les îles seront peut-être prêtent à accueillir les premiers touristes dans six mois, mais quand ces visiteurs seront prêts psychologiquement à revenir ? 1 an, 2 ans ? Entre temps de quoi vivront ces habitants ?

Voyager, pour continuer à vivre et à vibrer

Voilà où je souhaitais en venir, ces phénomènes climatiques ne doivent pas nous empêcher de voyager et de découvrir toutes les beautés de notre monde. J’ai conscience qu’il ne s’agit que d’une réflexion totalement personnelle et que je n’incite personne à aller contre sa propre volonté. Je ne partage ici que mon propre ressenti. En continuant à aller découvrir les îles des Caraïbes après le passage des ouragans, nous contribuerons modestement, à notre manière à aider les habitants à revenir à une vie normale à un quotidien rythmé par les visiteurs d’un jour. Alors à nos passeports, amis voyageurs, et allons découvrir ou redécouvrir la beauté et les trésors de cette région du monde. Je n’oublie pas bien sur Cuba, Miami sur cette liste de voyages qui mérite tout autant notre soif de découverte…

Zouina My ring travel

Lire aussi :

Ma philosophie du voyage : Me perdre pour mieux me retrouver par Zouina de @myringtravelA

Vous aimerez sans doute

Laisser un commentaire

*

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer