Chercher

“Les Figures de l’ombre”, ou l’intelligence au féminin

“Les Figures de l’ombre”, ou l’intelligence au féminin
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus

Le cinéma à Alger se met au diapason de la journée mondiale de la femme. La salle Ibn Khaldoun refait sa programmation et te propose le très attendu film “Les Figures de l’ombre”, les histoires croisées de femmes noires qui ont percé à la NASA malgré les ségrégations raciales et la discrimination du genre aux Etats-Unis.

Tu sais que ce film va t’énerver lorsque tu lis le synopsis. Trois femmes noires, brillantes mais discriminées vont devoir se faire une place au sein de la NASA, l’agence spatiale américaine. Ce que tu ne sais pas c’est que tu vas aussi rire, sourire, enrager, peut-être insulter voire beaucoup pleurer ! Les Figures de l’ombre est le film que tu dois voir cette semaine.

Femmes noires dans l’ombre des hommes blancs

Le film est une adaptation du livre de  Margot Lee Shetterly qui relate l’histoire vraie de trois femmes afro-américaines dont le génie a changé le destin des Etats-Unis. Et pourtant ce n’était pas gagné. Dans les années 1960,  Katherine Johnson, Mary Jackson et Dorothy Vaughan travaillent en tant que “calculatrice” humaine  dans  le Langley Memorial Aeronautical Laboratory de la NASA en Virginie. Leur logique et leur intelligence leur permettent d’effectuer les calculs nécessaires à l’exécution de missions aérospatiales. Leurs travaux indispensables sont utilisés par les ingénieurs hommes pour les missions des cosmonautes, alors qu’elles font le travail dans l’ombre.

Elles sont cantonnées au département réservé aux gens de couleur jusqu’au jour où  Katherine Johnson, une mathématicienne hors pair et Marry Jackson, physicienne qui rêve de devenir ingénieur sont assignées à une mission historique qui vise à envoyer le premier homme américain dans l’espace. Dorothy Vaughan quant à elle devra sauver son emploi et ceux de son équipe menacés par l’arrivée des ordinateurs. Toutes trois devront relever ces défis tout en luttant contre les inégalités raciales et de genre.

Racisme, misogynie, injustices… tout est passé à la loupe dans ce film merveilleusement réalisé. Impossible de ne pas être révoltée après ce film, qui rappelle combien l’histoire compte de femmes courageuses dans le monde.  Tu vas forcément t’attacher à ces actrices qui jouent le rôle de ces trois femmes extraordinaires. Touchantes, émouvantes, drôles et pleines de caractère, et surtout puissantes, tu vas les adorer ! “Les Figures de l’ombre” est projeté à la salle Ibn Khaldoun, à Alger centre jusqu’au 15 mars. Alors cours !

Horaires & dates

  • 15 Mars

16H00

  • 17 mars 

19h30

  • 20 & 22 mars

19H00

Vous aimerez sans doute

Laisser un commentaire

*