Chercher

#ChroniqueDuWeb : Le résumé pas chiant de la campagne des élections législatives en Algérie

#ChroniqueDuWeb : Le résumé pas chiant de la campagne des élections législatives en Algérie

La #ChroniqueDuWeb d’Inty est un regard sur les tendances du web algérien. Coup de gueule ou coup de joie, on s’intéresse aux messages lancés par les internautes algériens sur les réseaux sociaux. 

Notre #ChroniqueDuWeb s’intéresse une fois n’est pas coutume fois à l’actualité politique. On ne pouvait effectivement pas échapper aux élections législatives. Ce n’est pas le débat – quasiment inexistant – qui est intéressant mais plutôt de la réaction des Algériens vis-à-vis de la campagne. Du bizarre, du rire, de la dénonciation ou du pessimisme, les internautes algériens nous ont transmis leur incompréhension de cette élection qui promet une faible participation. On te résume les moments qui ont marqué la campagne électorale sur le web.

#1 Mansotich !

La vidéo de DZ Joker très engagée a clairement dominé le débat sur le web. Partagée plus de 20 000 fois sur Facebook, vue plus d’un million de fois sur Youtube, cette vidéo a engendré une grosse vague de soutien de la part des internautes algériens. En incarnant différents personnages qui racontent leurs difficultés au quotidien, Dz Joker explique pourquoi il ne votera pas. La vidéo qui illustre parfaitement les principaux problèmes de la société algérienne a ému de nombreux internautes algériens qui se sont reconnus dans ce coup de gueule.

#2 Al Rissala

Anes Tina a également offert sa vision sur les élections législatives avec une vidéo qui a recueilli plus d’un million de vues. Le podcasteur algérien a convaincu les internautes avec sa parodie du film “Al Rissala” en mélangeant contexte, décors et langage d’époque avec l’Algérie d’aujourd’hui. Une mise en scène pour se moquer subtilement de la politique en Algérie.

#3 La campagne du bizarre

La campagne électorale aura également marqué par ses petits moments de bizarrerie. Et les réseaux sociaux n’ont rien laissé passer.

L’épisode des candidates sans visage a largement choqué les internautes :

 

Les twittos, qui gardent leur humour décapant, ont aussi remarqué d’autres faits de campagne assez ahurissants :

 


Les plus drôles sont allés jusqu’à l’analyse – un peu particulière – des affiches des candidats :

 

 

A défaut de voter, les Algériens ont décidé de se saisir des élections législatives à leur manière et de faire entendre leur voix en dehors des urnes.

A lire aussi :

#ChroniqueduWeb “Le sexisme le plus dur est celui pratiqué par les femmes”

 

Vous aimerez sans doute

Laisser un commentaire

*

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer