Chercher

Chronique. Je déteste les mariages algériens (2)

Chronique. Je déteste les mariages algériens (2)

De retour d’une cérémonie, les blogueuses @GirlPowerAlgérien se rappelle pourquoi elles détestent les mariages algériens. 

Le pire finalement, ce ne sont pas les cérémonies sans fin, les robes traditionnelles qui défilent et les remarques incessantes des invités sur tout et n’importe quoi, non le pire ce n’est définitivement pas ça.

Le pire, ce sont ces gens qui se marient pour les mauvaises raisons et gaspillent un argent fou juste pour faire genre devant les autres.

Le pire, c’est d’épouser la mauvaise personne tout en sachant que ça ne mènera nulle part, le pire ce sont ces gens qui n’ont aucune idée de ce que le mariage est vraiment, le pire, ce sont ces gens qui se marient pour les mauvaises raisons et jettent un argent fou par la fenêtre juste pour faire genre devant les autres.

Mais à la fin de la fête, ces autres vont chez eux et se foutent royalement de la suite, à la fin il ne restera que lui et elle, vivant sous le même toit, devant se comprendre, vivre avec les défauts de l’autre, tracer leur chemin seuls et s’ils échouent, ces autres ne seront pas là pour critiquer une robe ou valider un gâteau, non à ce moment, ils seront seuls face à leur vie de couple.

Choisir la bonne personne

C’est pour cela, que la première étape, la plus importante, c’est de choisir la bonne personne. Cette personne n’a pas à être parfaite car nul n’est parfait. Mais il faudrait que tu puisses te synchroniser avec cet être, le comprendre et aussi qu’il te comprenne et que les deux s’aiment suffisamment pour faire face à la vie post- cérémonie de mariage car cela sera inévitablement la partie la plus difficile.

Deux êtres différents, qui ont vécu dans deux familles différentes se retrouvent sous le même toit à devoir cohabiter avec leurs différences. S’ils réussissent : ils vivront heureux et auront beaucoup d’enfants. S’ils échouent, un divorce à la clé, une procédure bien triste pour eux et leurs familles et une obligation de se reconstruire après coup. Les avocats savent bien de quoi je parle et pourront le confirmer, le taux de divorce devient de plus important d’année en année dans notre pays.

Alors fais bien attention de bien choisir, car même en choisissant bien nous ne sommes pas à l’abri de l’échec alors là en partant du mauvais pied, ça ne peut que mal se finir. Les robes, les gâteaux, la salle et les critiques des invités ne seront que de petits détails sans importance en comparaison avec ce que tu risques de subir si vous tu te jettes aveuglément dans un mariage sans avenir et sans issue.

Cette chronique a été publiée au préalable sur le site du Girl Power Algérien.

Retrouve la première partie de la chronique “Pourquoi je déteste les mariages algériens (1) ici.

@GirlPower Algérien

Vous aimerez sans doute

1 Commentaire

  • LEILA 4 avril 2017 16 h 05 min

    je suis d accord avec le sujet ils toujours comme ça la bas et sa ne change pas maintenant !

Laisser un commentaire

*

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer