#BonneNouvelle Le « Photographe de l’année 2017 » est… algérienne

#BonneNouvelle Le « Photographe de l’année 2017 » est… algérienne

La #BonneNouvelle de la semaine c’est l’information qui nous donne un peu de baume au cœur dans ce monde de brutes. Chaque semaine, Inty repère un discours, une initiative, une actualité qui te donnera le sourire.

La photo-journaliste algérienne Zohra Bensemra a été élue « Photographe de l’année 2017 » jeudi 21 décembre par le très réputé quotidien britannique The Guardian. Un prix prestigieux qui récompense un travail sur des sujets sensibles. La sécheresse en Somalie, la guerre contre Daesh en Iraq et en Syrie, les violences contre la communauté musulmane Rohingyas en Bangladesh… Celle qui travaille depuis une quinzaine d’années pour l’agence Reuters a sillonné le monde cette année, immortalisant des drames humains terribles.

Humilité

Questionnée par The Guardian sur ses choix, Zohra Bensemra a évoqué le début de sa carrière. C’est en Algérie, en plein décennie noire, qu’elle se lance dans le photo-journalisme. Freelance puis membre de la rédaction d’El Watan, elle couvre l’horreur terroriste en Algérie jusqu’à la fin des années 1990. Elle finit par être repérée par l’agence Reuters.

« Mon expérience en Algérie m’a appris à traiter des sujets de manière humble », confie-t-elle dans les colonnes du Guardian.

C’est grâce à cette humilité qu’elle a pu réaliser un portrait de Zainab, une Somalienne de 14 ans mariée de force par sa mère. Sa dot, un pécule de 1 000 dollars, a permis à sa famille de rejoindre la frontière avec l’Ethiopie où l’aide alimentaire est distribuée à ceux qui fuient la sécheresse. « Elle a sauvé la vie de toute sa famille », raconte la photographe algérienne.

la photographe algérienne zohra bensemra en somalie en 2017
Sa rencontre avec Zainab, une femme-enfant mariée de force pour sauver sa famille de la sécheresse et la famine en Somalie. Crédit photo : Zohra Bensemra

 

Impuissance

Parfois, derrière son objectif, Zohra Bensemra est habitée par un profond sentiment d’impuissance. Cela s’est produit notamment le jour où elle a croisé des familles irakiennes, fuyant Mossoul, champ de bataille contre Daesh. Parmi eux, une femme de 90 ans, les yeux rougis de fatigue, portées à bout de bras par ses petits-fils.

la photo-journaliste algérienne zohra bensemra à mossoul en iraq
Zohra Bensemra a suivi des familles fuyant Mossoul, pendant la guerre contre Daesh. Elle confie : « J’ai pleuré en prenant cette photo ». Crédit : Zohra Bensemra

 

« J’avais les larmes aux yeux quand j’ai pris cette photo. Je me suis sentie mal parce je ne pouvais rien faire pour elle mis à part prendre des photos pour montrer au reste du monde l’agonie des personnes qui essayent de fuir Mossoul pour leur sécurité », dit-elle.

Batman algérien

Au milieu de ces scènes atroces, une parenthèse improbable. Zohra Bensemra a couvert l’élection législative, organisée en mai dernier. Elle le reconnaît elle-même, la journée passée dans les bureaux de vote n’était pas particulièrement palpitante. Peu d’électeurs ont fait le déplacement. Jusqu’à l’apparition d’un petit Batman. Déguisé du costume de super-héros, un enfant accompagnant sa maman est entré dans le bureau de vote où se trouvait la photo-journaliste.

la photo-journaliste algérienne zohra bensemra à alger pendant l'élection législative
« C’est sa génération qui va façonner le futur de l’Algérie ». Crédit photo : Zohra Bensemra

 

« Cette photo me donne l’impression que l’Algérie n’est pas un pays isolé mais qu’elle est connectée au reste du monde mais aussi que l’élection législative a manqué de saveur. L’enfant habillé en Batman symbolise cela; c’est aussi sa génération qui va façonner le futur du pays », glisse-t-elle.

Facebook Comments

You May Also Like

Leave a Reply

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer