Acné : Et si on crevait l’abcès ?

Acné : Et si on crevait l’abcès ?

Pour mettre fin aux idées reçues sur l’acné, Inty, avec l’aide de dermatologues, t’aide à démêler le vrai du faux.

Dans l’imaginaire collectif, l’acné est lié à l’adolescence et disparaît une fois le cap des 20 ans passé. Ce problème de peau est en réalité plus complexe. Pour distinguer le vrai du faux, Inty a interrogé des dermatologues.

L’acné touche uniquement les ados : FAUX

Contrairement aux idées reçues, l’acné ne touchent pas seulement les adolescents. Cette maladie de peau peut survenir à n’importe quel âge : en prépuberté, en puberté et en post-puberté. Les enfants comme les adultes sont eux aussi concernés. Il existe même un type d’acné qui apparaît après 30 et 40 ans !

Mais la nature est injustice. L’acné adulte, qui se déclenche à partir de 25 ans, touche plus les femmes que les hommes, elle apparaît à partir de 25 ans et plus.

L’acné adulte est différente de l’acné juvénile : FAUX

À l’âge adulte on peut avoir tous les types d’acné, elle se manifeste avec des variétés de lésions : des boutons, des papules, des pustules, des kystes, des nodules, des comédons (microkystes ouverts ou fermés, les points blancs ou les points noirs). Ainsi, l’acné tardive est la même qu’à l’adolescence.

Néanmoins, les imperfections de peau qui apparaissent après 40 ans est spécifique. Il s’agit de l’acné rosacée, qui se manifeste par des rougeurs ou des flushs.

Seule la peau grasse est concernée : VRAI et FAUX

La peau grasse est plus sujette à l’acné, puisque l’hyper-séborrhée est le facteur essentiel qui la provoque. Cependant, la peau sèche n’est pas épargnée. Ainsi, l’acné adulte peut également viser des femmes ayant la peau sèche en raison de plusieurs facteurs. Parmi eux, une consommation abusive de soins et d’actifs qui peuvent irriter la peau et engendrer des lésions acnéiques.

L’adulte est due à une mauvaise hygiène de vie : FAUX

L’acné est multifactorielle. L’hyper-séborrhée, bactérie « P. Acnés », troubles hormonaux, l’hyper-kératose… sont autant de facteurs, qui, surtout s’ils sont réunis, peuvent donner naissance à cette maladie. Une mauvaise hygiène de vie : une mauvaise alimentation, la consommation de tabac, la pollution ou encore le stress peut également l’aggraver, mais ces facteurs n’en sont pas forcément à l’origine.

Peau acnéique et maquillage ne font pas bon ménage : FAUX

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le maquillage n’aggrave pas l’état d’une peau acnéique. Cependant, il est primordial de bien se démaquiller chaque soir avant de dormir et de prendre soin de sa peau. Il faut également faire attention aux choix des produits utilisés, puisque certains contiennent des composants comédogènes qui favorisent l’apparition des comédons.

Il faut éviter de manger gras : VRAI et FAUX

Une consommation abusive de gras ou de sucre favoriserait l’apparition des boutons bien qu’aucune étude n’a encore démontré de manière formelle cette relation de cause à effet. Ce facteur est néanmoins à prendre en compte. Les plats gras ne sont pas les seuls produits à éviter. D’après les dernières études, le lait serait responsable de l’apparition et l’aggravation de l’acné.

Le Curacné ou le Roaccutane sont des traitements efficaces : FAUX

Beaucoup de personnes pensent pouvoir dire adieu à leurs imperfections cutanées en suivant de tels traitement. Cependant, un traitement à l’isotrétinoïne comme le Curacné ou le Roaccutane n’est pas radical. Il peut donner de bons résultats mais dans 40% des cas on peut assister à une récidive. En effet, l’acné peut réapparaître à la suite de ces traitements si on est exposé à certains facteurs cités plus haut.

À noter qu’un traitement comme Curacné doit être prescrit par le dermatologue, qui doit faire faire des bilans auparavant, vérifier si le patient n’a pas de contre-indications et contrôler le suivi.

Les cicatrices disparaissent naturellement : VRAI et FAUX

Il est fortement déconseillé de se percer les boutons car cela engendre des inflammations qui laissent des marques. Les cicatrices, causées par l’acné, peuvent disparaître naturellement, sans traitement, si elles sont superficielles. En revanche, s’il s’agit d’une acné assez importante avec des cicatrices profondes, ces dernières ne disparaissent pas aussi facilement. C’est pour cette raison qu’il est recommandé de traiter rapidement son acné. « Il vaut mieux traiter notre acné que traiter nos cicatrices », précise Dr Messafer, qui exerce à Alger.

Lire aussi :

 

Sam MB : « Il y a tellement de façon d’être belle »

Témoignages. « Mon stress, ma rage de vivre »

Vrai ou Faux ? 10 idées reçues sur le stress

 

Facebook Comments

Auteur

Sihem Benmalek
Sihem BenmalekÉtudiante à l'école supérieure de journalisme, de nature curieuse je suis une personne éclectique, passionnée de culture et de photographie, et par-dessus tout une éternelle voyageuse dans ma propre ville, Alger !

You May Also Like

Leave a Reply

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer