Chercher

13 réflexes (de survie) que les Algériennes sont forcées d’adopter

13 réflexes (de survie) que les Algériennes sont forcées d’adopter

Sans se connaître, sans se concerter, nous adoptons toutes les même gestes de survie pour nous protéger, dans notre quotidien. Des réflexes qu’on a intériorisés et que les hommes ne sont pas obligés d’avoir.

Tu es forcément Algérienne si :

  • Tu appuies sur le bouton du verrouillage centralisé de ta voiture avant d’attacher ta ceinture.
  • Tu marches avec une adresse, un but précis en tête, et tu presse toujours le pas car tu sais que flâner dans des rues acquises aux hommes, ce n’est pas fait pour une fille ou une femme en Algérie.
  • Tu marches en portant des écouteurs ou un casque même quand tu n’as pas spécialement envie d’entendre de la musique. C’est le moyen le plus efficace que tu as trouvé pour ne pas entendre les commentaires désobligeants et déplacés qui fusent sur ton passage.
  • Tu changes de trottoir quand tu as l’impression d’être suivie ou alors tu ralentis pour contraindre la personne qui te suis à passer devant toi et arrêter de te reluquer.
  • Tu marches en utilisant tes mains comme un bouclier pour protéger tes parties intimes.
  • Tu marches en tenant tes clefs entre tes doigts pour t’en servir comme une arme, si besoin.
  • Tu évites de te déplacer à pied, notamment après le coucher de soleil.
  • Tu rentres le soir chez toi à pied, tu apprécies de parler au téléphone avec un membre de ta famille ou une amie proche car tu as espoir que ça dissuade quelqu’un de t’importuner.
  • Tes ami(e)s te demandent de t’envoyer un message quand il te laisse rentrer chez toi seule, surtout à une heure tardive.
  • Tes ami(e)s te harcèlent si tu ne leur as pas envoyé de message pour les rassurer que tu es bien arrivée chez toi.
  • Tu ne penses jamais à t’asseoir seule sur un banc ou dans un jardin.
  • Tu donnes un faux numéro ou un faux compte Facebook à quelqu’un qui insiste car tu as peur qu’il se fâche si tu lui dis que tu n’as aucune envie de rester en contact avec lui.
  • Tu évites les robes au-dessus du genoux, surtout si tu dois passer un examen, au risque de te voir refuser de le passer.

Lire aussi :

“Les Algériennes vivent un mal être plus important que les hommes”

Vous aimerez sans doute

1 Commentaire

  • yasmine 5 juin 2017 11 h 32 min

    c’est abusé et tout à fait faux.
    Je vis dans l’un des quartier les plus populaires d’Alger ( Bab El Oued) et je n’ai pas ces réflexes que vous évoquez ici

Laisser un commentaire

*

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer